Accueil > Côté personnel... > Danse avec le crabe.

Danse avec le crabe.

dimanche 18 juillet 2010, par marc

Fait chaud, très chaud.

La veille il avait causé dans l’ poste à la p’tite dame des taxis. Ce coup ci le chauffeur n’était pas en retard, en avance même. C’est une petite bagnole bien falote de fonctionnaire bien noté, une bagnole à la noix, mal foutue pour véhiculer un malade et son fauteuil roulant. C’est couillon alors qu’il existe des charrettes bien adaptées pour rouler en ville, avec des portes coulissantes, hautes de plafond pratiques pour s’asseoir sans se contorsionner et des coffres bien adaptés pour caser le fauteuil, je sais pas moi, un Kangoo par exemple... Mais non, une bagnole de rombière, ils appellent ça un VSL, véhicule sanitaire léger.

Bof l’essentiel c’est d’arriver et de toute façon ça se bouscule au portillon à l’arrivée, les limousines blanches à croix bleue se succèdent comme un mercredi matin à l’Élysée.

C’est très propre très clean très calme aussi. Bien organisé, comme toujours une préposée à l’entrée dans sa cage de verre se débat avec un ordinateur capricieux (ah ils nous ont encore changé le programme !). Très aimable la petite dame. On file avec la carte verte vers la salle d’attente où l’on retrouve les habitués, ceux qui était là hier ou il y a deux jours. Il fait chaud les cols sont ouverts, d’étranges tatouages violets en forme de cibles apparaissent dessinés sur les corps. On discute, on se reconnaît, on s’interpelle et on plaisante. Au dessus des portes fermées de petites lumières rouges signalent une activité mystérieuse. On vient chercher Madame Michu qui ressort guillerette quelques minutes plus tard. Et commence à vitupérer après son taxi qui n’est pas encore arrivé.

Sur la pile de magazines il ya l’ Humanité Dimanche et Point de Vue Images du Monde.

Il fait chaud, il a soif, heureusement une fontaine d’eau fraiche et des gobelets permettent d’humecter les gosiers. L’attente se poursuit, pas très longue, enfin on vient le chercher, Je me plonge dans la lecture de Point de Vue. Les clients patientent en attendant les taxis enfin les patients en bons clients se font une raison.

Il fait chaud, c’est l’été, les vacances commencent, l’activité se réduit les toubibs s’éclipsent pour quelques jours, quelques semaines de repos.
Le service de radiologie continue de fonctionner pas question de laisser ce salopard de crabe se goberger en loucedé …

Répondre à cet article