Accueil > Côté personnel... > A propos de l’affaire Dominici

A propos de l’affaire Dominici

dimanche 19 août 2007, par marc

La récente diffusion d’un téléfilm sur l’affaire Dominici m’a conduit à me replonger pour un temps dans cette célèbre affaire.

"Replongé" car je m’étais comme beaucoup déjà intéressé à cette ténébreuse affaire.

Durant plusieurs années le trajet que nous empruntions en famille pour rallier Avignon à notre destination de vacances estivales dans les Alpes nous conduisait à emprunter la RN 96 et à passer devant les lieux du crime. A chaque fois ce passage suscitait des commentaires de la part de mon père. Une année alors que j’effectuais le trajet en mobylette je m’étais arrêté et avais arpenté les lieux même du crime... Et puis il y avait eu le livre de Jean Laborde en 1972 et le film avec Jean Gabin qui en avait été tiré : "un matin d’été à Lurs".

Tant de choses ont été dites et écrites concernant ce triste fait divers, pourtant le mystère plane toujours.... et la polémique continue en particulier sur Internet.

Le film de TF1 prend à son compte la version de l’innocence des Dominici et met en avant un réglement de compte entre services secrets, la victime l’anglais Sir Jack Drummond étant supposé avoir appartenu à l’Intelligent Service durant la dernière guerre mondiale.

J’avais vu la version avec Gabin, celle ci est plaisante et permet de retrouver avec bonheur le grand acteur qu’était Michel Serrault dans l’un de ses derniers rôles. Le film reprend la thèse de William Reymond "Dominici innocent"

L"hypothèse cependant la plus plausible me parait être celle de la culpabilité du vieux Dominici avec la complicité plus ou moins active de l’ensemble du clan :

Dans la nuit le "vieux" ressort pour aller surveiller un éboulement sur la voie ferrée, il est un peu saoul (on a beaucoup bu dans la soirée qui précède). Il prend sa carabine (on tire facilement un sanglier). Ses pas le conduisent au campement des anglais. Il fait nuit, le vieux se trouve devant l’anglais qui vient de soulager un besoin naturel, celui ci le prend pour un rodeur, une algarade s’ensuit un coup de feu part qui blesse Drummond à la main, la suite s’enchaine comme un mauvais rêve, la panique, l’incompréhension, le vieux descend le malheureux, la femme se reveille, crie, elle est abattue à son tour et pour finir la petite fille qui tente de s’enfuir est rattapée et massacrée à coup de crosse, la carabine rafistolée et les mauvaises cartouches ne permettant pas d’achever la sinistre besogne...

Tout se tient... conséquence tragique d’un enchainement implacable lié à l’incompréhension d’une rencontre presque fortuite...

La thèse du règlement de compte par une bande d’espions de l’est se trouve reléguée aux suppositions fantaisistes.

Pourtant un fait à mon avis demeure troublant et qui pourrait accréditer l’hypothèse d’un "rendez vous"...

Les Drummond font du camping, soit. Ils semblent dotés d’équipement rudimentaire mais admettons... Ce que je parviens pas à comprendre c’est le choix du lieu de leur campement, au bord de la route.... L’été il fait jour tard, il ne se sont pas installés à la nuit, ils avaient le temps de trouver un petit coin "sympa" et tranquille , au bord de l’eau pourquoi pas ?

Quelle idée de rester au bord de la route, dérangé par la circulation, les phares des voitures la nuit ?

Je suis moi même campeur, il m’est arrivé de camper "sauvage" en famille mais nous avons toujours cherché un endroit discret, loin des habitations... "peinard"... quelle idée de se planter au bord de la route ???

Et puis autre chose, il y a quelques années dans l’école de Sofia nous avions été victimes d’une petite effraction. Rien de bien méchant, carreau cassé, quelques bricoles dérobées et dégradations mineures. A l’époque un ensemble de faits et présomptions désignait un coupable (une élève de l’école), je me souviens que la culpabilité était éclatante et j’en étais le premier convaincu... Pourtant quelques temps après le véritable coupable a été confondu et ce n’était pas l’élève en question. J’avoue que depuis cet épisode j’ai beaucoup de réserve devant un soi disant coupable désigné !


Pour (re)découvrir l’affaire de Lurs :

un coup de Google, "affaire Dominici" ...

- Un site qui traite de l’affaire, le forum qui accompagne le site mérite le détour ! Il est animé par un petit groupe de partisans de la culpabilité du Vieux Dominici avec la complicité de son clan, quiconque sort de ce schéma est immédiatement taxé de révisionnisme !

- L’INA permet de visionner des extraits d’actualités de l’époque : à voir absolument !

Répondre à cet article